dimanche 13 janvier 2008

JERONIMO ALBUM #3

Travailler dur pour que le parc d'attraction payant et cimenté redevienne une zone boisée et sauvage. Les barbelés sont déjà rouillés et l'herbe fissure les dalles de beton armé. Un jeune bouleau a poussé dans la cahute qui servait aux entrées. La pancarte "hot-dog" ne tient plus que par un vieux clou et les bourrasques se chargeront de le mettre à terre définitivement. Un couple de canards a repris possession du lac, on peut apercevoir un héron et une buse les jours de vent d'est. Des chiens et chats errants se sont déjà occupés des poubelles d'aluminium. Le téléphérique est à la casse. Peu à peu le paysage reprend ses droits. Au printemps il y aura un champ de jonquilles à la place du parking payant à la journée. Les graffitis sur le mur du fond sont magnifiques.

1 commentaire:

Léonard Gogniat a dit…

Et les mélèzes gentiment se redressent sous la carcasse du vieux coucou aux oreilles décollées. Le vent siffle dans les grillages percés des barrière de sécurité, parfumant le retour de la nature de vert et de feuilles. L'air bientôt pur sent bon. Le printemps peut s'asseoir dessus, il n'aura plus froid.