mercredi 29 octobre 2008

Chansons qui n'existent pas encore

C'est là dans ma tête. Elles jouent toutes seules. Parfois elles me réveillent en pleine nuit et s'évaporent dans cet instant où je suis en train de revenir à moi. Il m'est déjà arrivé de prendre des notes mais la lumière du jour brouille mes graphiques. Je les adore ces chansons qui n'existent pas encore; je voudrais inventer et fabriquer un appareil qui n'existe pas non plus afin de les enregistrer. Je brancherais des capteurs sur mon crane et hop sur la bande. Il n'y aurait plus qu' à torcher une pochette et un livret. Je chanterais presque bien, je chanterais presque juste. Je sortirais un disque tous les mois et la maison de disque ferait faillite. Mais tout ceci n'existe que dans mes rêves. En attendant le dépôt de brevet de cet appareil enregistreur de chansons imaginaires, me reste la "bonne" et "vieille" méthode; bloc-note, guitare, clavier, enregistreur conventionnel, micro, café,... C'est plus long, c'est plus lent et parfois ça empêche de dormir. Plus les chansons qui n'existent pas encore ont tendance à devenir réelles, moins elles ressemblent à ce qu'elles chantaient dans ma tête. Il y a des connections qui interfèrent, les oreilles n'entendent pas fidèlement et c'est agaçant à la fin. Le principe serait d'enregistrer tout cela en dormant ou en conduisant par exemple. Ou en remplissant le lave-vaiselle. Voire en faisant l'amour... Imaginez les symphonies que cela produirait. Un son venu d'un ailleur intérieur.
La technologie moderne connait des lacunes abyssales, surtout en matière de transport et d'enregistrement. En attendant j'ai été au supermarché acquérir un nouveau cahier. J'ai hésité longuement entre un bleu et un rouge. J'ai pris le bleu pour finir...

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Un appareil pour enregistrer tous tes rêves... :-)
N'as-tu jamais essayé d'enregistrer ce que tu murmures dans ton sommeil? Si jamais tu chantes en dormant, ça pourrait réveiller tes souvenirs des chansons qui existent déjà, mais juste pour toi, au pays des rêves...

Akasha

Mélusine a dit…

Dieu que je l'aime, ce post...
Merci Jérôme.

Mélu